30 décembre 2013

La femme de pierre...

Une femme ravissante me fit franchir à demi le seuil de sa porte de bois, ses yeux et son visage plein d'enthousiasme, cachaient bientôt comme une angoisse, un grand désir inexprimable, puis comme une possédée, elle me fixa durement, ses yeux blanc lumineux devinrent bientôt mates et... derrière elle une sorte de coffre, un amas de je ne sais quoi? qui ressemblait dans la pénombre à une statue de pierre phosphorescente et toujours près de moi, une ombre noire comme la nuit devenant froide, comme la pierre et comme la porte de bois... [Lire la suite]
Posté par schmilblick à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]